Fleurir avec ses idées - Emilie drouet - Rose poudré
Crédit photo : @rose.poudre

Aller au bout de ses rêves, concrétiser un projet qui nous tient à coeur, cela fait partie des choses grâce auxquelles on est heureux, et l’on s’accomplit. Pourtant, qu’il soit personnel ou professionnel, petit, ou grand, il n’est pas toujours facile de se lancer, ou de savoir tout simplement par où commencer.

Aujourd’hui, c’est Émilie Drouet, autrice de “Fleurir avec ses idées”, un chouette guide pratique pour concrétiser ses projets, qui nous souffle 3 conseils pour réaliser ses rêves, avant de répondre à ma mini interview.

Conseil n° 1 : Choisir un projet qui nous plaît vraiment, qui va nous permettre de nous épanouir, parce que je pense que pour tout ce qui est contraint, on aura beaucoup plus de mal à tenir, donc il faut trouver du plaisir dans ce qu’on fait. C’est vraiment une clé pour moi, pour réussir à aller jusqu’au bout, et à tenir sur la longueur. Bien identifier son projet, comprendre pourquoi on veut le faire, et puis se demander si ça va vraiment nous rendre heureux.

Conseil n° 2 : Dans une catégorie un peu plus terre à terre, en terme d’organisation, je pense que c’est très important de se donner une date limite pour vraiment se donner à fond sur la période où on a envie de le réaliser, que ce soit un projet court, ou long.

Conseil n°3 : Et puis, enfin, pour vraiment s’épanouir en même temps qu’on le réalise, il faut toujours penser à prendre du temps pour soi, se laisser des pauses, des moments d’inspiration. On aura forcément des phases un peu creuses, des phases où on buttera peut être contre des problèmes, et je pense que c’est vraiment très important de pouvoir s’accorder du temps pour se ressourcer et ne pas être tout le temps tête baissée dans son projet.

D’autant qu’en plus, en terme de vision, on a parfois un peu de mal à se rendre compte où l’on va. Alors qu’en prenant un peu de recul, peut être en prenant une journée tous les mois pour faire un petit point sur ses objectifs, on peut voir si on est sur le bon chemin, comment ça va, si ça avance bien, ou si, au contraire, on est en train de s’éreinter, et que l’on a besoin de faire une pause. Je pense que, prendre soin de soi tout au long de la réalisation de ses objectifs, c’est aussi une clé du bonheur, tout simplement.

Rose poudré - Emilie drouet - Fleurir avec ses idées
Crédit photo : @rose.poudre

La mini interview

  1. Peux-tu te présenter, et nous dire en quelques mots ce que tu fais ?

Je suis Emilie Drouet, j’ai 31 ans, et j’ai plusieurs casquettes. J’ai un blog “Le jardin de Rose Poudré” et je suis sur les réseaux depuis bientôt 10 ans. C’est une partie de mon travail, mais je suis également freelance dans la communication digitale, et la photo. Par ailleurs, depuis Mars 2020, je crée des malas que je vends dans ma boutique en ligne. Tout mon univers gravite autour du bien-être, mon but c’est d’apporter du bien-être aux gens, que ce soit à travers un bijou, une story, une photo, ou une vidéo. C’est aussi pour ça que je suis auteur maintenant, et que j’ai écris mon premier livre.

Crédit photo : @rose.poudre

2. Comment est née l’idée de ce livre ? Raconte-nous cette belle aventure !

J’avais commencé à écrire deux ans avant qu’il sorte sur le syndrome de l’imposteur. J’avais écrit peut-être l’équivalent d’un chapitre à l’époque, mais sans me dire que j’étais en train d’écrire un livre. C’est juste que j’avais envie d’en parler parce que ça me concernait.  Ensuite, j’ai laissé ce texte de côté pendant environ 6 mois, je l’ai complètement oublié.

Et puis, j’ai fait une retraite bien-être où l’on a posé nos intentions pour la nouvelle lune, on a fait un chèque d’abondance, et, sur ce chèque d’abondance, sans trop savoir pourquoi, j’ai marqué “finir et publier mon livre”. Sur le trajet retour de cette retraite, dans le train, je reçois un message sur instagram d’une femme qui me dit qu’elle met en relation les auteurs avec les maisons d’édition, qu’elle se demandait si j’avais déjà pensé à écrire un livre, et que, si c’était le cas, elle pourrait m’aider. Cette femme est devenue ma directrice d’ouvrage, et en deux semaines je signais avec ma maison d’édition, Les éditions Guy Trédaniel.

Ca a été assez magique…dans le train, tout m’est venu directement, mon plan, mon contenu, c’était vraiment l’illumination. Ca s’est fait très très vite, et après, j’ai écris mon livre en quelques mois. C’était le moment, tout coulait de source.

Ma maison d’édition m’a laissée complètement libre sur mon livre, autant pour le contenu, que pour la forme, ou pour le choix de mon illustratrice (Audrey, de l’atelier Eksento). C’est vraiment mon livre à 100 %, donc je suis hyper contente. D’autant plus que c’est mon premier, alors je n’étais pas du tout sûre que cela serait le cas, je me disais que l’on allait peut-être m’imposer des choses, des choix artistiques, mais pas du tout. C’est moi qui leur ai présentée Audrey, mon illustratrice qui est aquarelliste, et dont j’aime beaucoup le travail. Elle fait des choses variées, et notamment des faire-part. Ils ont pris contact avec elle, et on a ensuite travaillé main dans la main.

3. Pourquoi les fleurs pour illustrer la concrétisation de nos projets ?

fleurs de cerisier
Crédit photo : @rose.poudre

Parce que sur Instagram je suis Rose poudré, et parce que j’adore les fleurs. Mon blog s’appelle “Le jardin de Rose poudré”, sa bannière est une aquarelle rose, d’Audrey justement, donc on est toujours dans les fleurs… Et puis, mon titre m’est arrivé très facilement finalement. On a cherché un peu avec mon copain, mes parents, et c’est arrivé, pouf comme ça. C’était parfait, ça correspondait à l’éclosion de soi, c’était dans l’univers des fleurs, donc je voyais tout à fait la couverture dans cet univers floral.

J’ai vraiment fait le livre que j’aurai voulu avoir entre les mains quand j’ai commencé le développement personnel. Qu’il soit ludique, que je ne m’y perde pas, que je retrouve vite les informations, et que j’ai aussi de la mise en pratique, des exemples concrets. C’est pour ça qu’il y a un exercice à la fin de chaque chapitre, ainsi qu’un témoignage, pour montrer des projets très différents les uns des autres, et accompagner mes lectrices à chaque étape.

Pour moi, c’est important d’être entourée de témoignages très divers, de gens qui prouvent que c’est possible, qu’on peut y arriver, qu’on peut surpasser des difficultés, et qu’on peut arriver à concrétiser à peu près tout ce qu’on a envie de faire.

Toujours dans cet esprit pratique, j’ai fait une page à la fin de chaque chapitre, qui s’appelle “L’essentiel”, et qui permet, simplement en les relisant, de se souvenir automatiquement de tout ce que l’on a lu dans le livre. C’est pour ça que j’ai créée un livre cyclique, qu’on peut reprendre à n’importe quel moment dans sa vie. On repart du début, on a un nouveau projet, à la fin on l’a fini, et on peut en relancer un nouveau, donc c’est vraiment un livre qui peut nous accompagner toute notre vie.

4. De tous les outils & conseils que tu partages avec nous pour nous aider à concrétiser nos projets, lequel est ton préféré ?

Pour moi, si je ne devais en garder qu’un, ce serait le tableau de visualisation parce que c’est quelque chose qui s’applique vraiment à tous les projets, et, en plus de ça, même aux formes artistiques, inspirationnelles.. je trouve que c’est vraiment un bel outil qui est pratique, facile à faire, et ludique. Pour celles qui ne connaissent pas, il s’agit, de façon digitale ou papier, de réunir des images qui nous parlent, que ce soit pour réaliser son projet, ou pour, je ne sais pas, peut être créer une peinture.

C’est vraiment regrouper plein d’images qui nous emmènent vers la réalisation de ce projet. Par exemple, si vous souhaitez acheter une nouvelle voiture, vous allez coller des images de la voiture en question, de sa couleur, de personnes qui expriment l’émotion que vous allez ressentir lorsque vous aurez cette voiture, des endroits où vous aimeriez aller… Le fait de le voir tous les jours, de passer devant ce tableau, de le regarder, voire de l’avoir en fond d’écran sur votre téléphone, va vous imprégner de cette émotion, et vous permettre de garder ce projet en ligne de mire. C’est aussi une belle source de motivation lorsqu’on se confronte à un obstacle, ou que l’on a un petit coup de mou. Et puis on peut aussi le faire en famille, pour un projet de voyage par exemple.

Pour aller plus loin

Emilie Drouet - Rose poudré - fleurs roses
Crédit photo : @rose.poudre

Je vous conseille chaleureusement le livre d’Émilie “Fleurir avec ses idées”, disponible chez votre libraire préféré, ou sur Internet.

Retrouvez Émilie sur son blog Le jardin de Rose poudré, son compte Instagram, ou encore sa chaîne Youtube. Ses malas en pierres semi-précieuses sont quant à eux en vente sur sa boutique en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici