Faire du yoga avec son enfant

0

Julie de Maman Zen, vous souffle les clés pour pratiquer cette activité en famille.

Vous rêvez d’un enfant zen et calme ? Et bien dites-vous que la zen attitude ça s’apprend et ça se partage en famille grâce au yoga et à la méditation par exemple !

Pourquoi ? Parce que les bienfaits de la méditation et du yoga chez l’enfant sont nombreux et reconnus mais aussi et surtout parce qu’une pratique en famille vous permettra de partager une activité ludique et complice, de remplir vos réservoirs affectifs et de développer encore le lien d’attachement qui vous unit.

yoga parent enfantCrédit photo : Bigstockphoto

Quelques conseils pour démarrer

 

Voici quelques conseils pour mettre en place votre séance à la maison :

 

  • Vous pouvez démarrer le yoga avec votre enfant dès 3 ans en vous concentrant sur des exercices ludiques : imiter les animaux, prendre conscience de la respiration à l’aide d’une plume ou un ballon. A partir de 6/7 ans, vous pourrez commencer à préciser les postures même si l’imaginaire peut rester un élément important de vos séances.

 

  • Si votre enfant ne vous semble pas très attentif, ne remettez pas en cause votre capacité de transmission, acceptez que c’est juste ainsi que la séance est pour aujourd’hui, dans le moment présent.

 

  • Préparez votre séance à l’avance en choisissant les postures et exercices que vous allez proposer ou laissez-vous guider par le hasard en piochant une carte de posture.

 

  • Acceptez que certains exercices ne plaisent pas à votre enfant, que chaque séance varie et que les effets diffèrent d’une séance à l’autre.

 

  • Privilégiez une séance de courte durée (mieux vaut 10 minutes tous les jours que deux heures une fois l’an),

 

  • N’hésitez pas à mettre de la musique douce pour vous plonger dans l’ambiance,

 

  • Lâchez-prise pour que la séance soit un moment de partage ludique … ne vous prenez pas trop au sérieux !

 

  • Prévoyez toujours un moment de méditation rien que pour vous avant de démarrer une séance avec votre enfant.

 

  • Et surtout gardez toujours à l’esprit qu’un yoga qui fait mal, est un yoga mal fait : n’allez jamais au-delà des possibilités de votre corps et invitez votre enfant à prendre soin de lui et à ne pas forcer.

 

  • Prenez du temps entre chaque mouvement pour observer votre corps réagir, centrez votre attention sur les sensations corporelles : fourmillement, picotements, sensations de lourdeur ou de légèreté.

 

Comment construire sa séance ?

 

Pour chaque séance prévoyez :

–        Un moment de recentrage : Imaginez par exemple que vous êtes en colère, crispé. Tendez les bras le long du corps, serrez les poings, les mâchoires, contractez tous les muscles du visage dans une grande grimace pendant quelques secondes puis soudain lâchez tout en expirant bruyamment. Répétez plusieurs fois.

–        Un moment de respiration pour jouer avec le souffle : Assis ou debout, bouche fermée. Inspirez. Expirez  lentement en produisant un son semblable au bourdonnement de l’abeille. Posez les paumes de main sur les oreilles pour être davantage à l’écoute de ce bourdonnement. Prenez conscience des vibrations dans la poitrine et le crâne lors des expirations sonores.

–       Un moment de mouvements.

 

Notre posture préférée du moment : L’arbre ! 

Arbre-ptit-yogi

 

 

 

En position debout, les pieds à écartement du bassin.

Portez le poids du corps sur une jambe et posez le pied opposé contre la jambe au sol.

Trouvez un point fixe, ne le lâchez plus du regard et portez les paumes de mains l’une contre l’autre devant la poitrine puis au-dessus de la tête en gardant les épaules basses.

Faites 3 à 6 respirations profondes dans cette position.

 

 

 

–        Un moment de relaxation.

 

Vous pouvez aider votre enfant à détendre son corps et s’apaiser grâce à une technique qu’on appelle le scan corporel.

On l’adapte un petit peu pour le rendre plus ludique et imagé.

Proposez à votre enfant de s’allonger sur le dos ou de s’asseoir dans une posture de relaxation et d’imaginer qu’une lampe de poche éclaire et réchauffe, comme un rayon de soleil, toutes les parties de son corps.

 

Terminer la séance

 

Pour terminer votre séance, vous pouvez en fonction de l’âge et de l’envie de votre enfant :

– Parler de vos ressentis,
– Faire un dessin qui symbolise votre séance,
– Échanger et écrire un carnet de pratique : les postures préférées, les moins appréciées, les difficultés rencontrées…
– Dessiner et/ou colorier un mandala,
– Chanter une chanson douce,
– Proposer à votre enfant quelques mouvements de massage

 

Et si vous souhaitez aller plus loin dans l’exploration des postures et vous laisser guider par le jeu alors je vous invite à découvrir le jeu de cartes que j’ai développé pour jouer au yoga avec ma fille sur http://www.mamanzen.com/ !

Ptit yogi
Je vous souhaite de belles séances pleines de rires, de complicité et de joie partagées.

 

Julie de Maman Zen

 

Julie Lemaire

Je m’appelle Julie Lemaire, je suis sophrologue spécialiste de la périnatalité, j’aide les jeunes mamans fatiguées et stressées à retrouver l’énergie, l’équilibre et l’enthousiasme pour développer une relation harmonieuse et sereine avec leur enfant.

Dès ma grossesse, je suis partie à la recherche de techniques et d’outils pour me préparer au jour de la naissance, j’ai trouvé dans la méditation, la sophrologie et le yoga le moyen de devenir actrice de mon bien-être et de mon accouchement. La mise en place de toutes ces techniques m’a permis de vivre l’accouchement naturel de mes rêves et de me commencer à construire ma relation avec ma fille.

Mais si je m’étais bien préparée à l’accouchement, je ne m’étais pas du tout préparé à ce qui viendrait ensuite : la fatigue écrasante des nuits en pointillés, les angoisses de ne pas comprendre mon bébé, la frustration de ne pas pouvoir me reposer sur une recette ou un mode d’emploi, le stress, le yoyo hormonal, le manque de confiance, la culpabilité …

J’ai recommencé à intégrer dans ma nouvelle vie de maman des techniques simples inspirées de la méditation, de la sophrologie et du yoga … en les adaptant pour les rendre faciles à intégrer dans mon emploi du temps de maman débordée.

En utilisant ces techniques au quotidien, j’ai trouvé des clés pour gérer ma fatigue, mon stress,  mes émotions, prendre du recul, renforcer ma confiance et surtout profiter du moment présent avec ma fille.

Aujourd’hui je transmets toutes ces techniques aux jeunes mamans fatiguées et stressées d’où que je sois  et d’où qu’elles soient dans le monde grâce à la magie d’internet !

Son site 

Ses réseaux sociaux : Facebook, Pinterest, Instagram

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom