Crédit photo : @tisanecrochet

Pour la sortie de son livre “Trésors de la nature au crochet”, j’ai eu le plaisir de poser mes petites questions à Corinne, plus connue sous le pseudo “Tisane Crochet” sur Instagram.

1 – Avant tout Corinne, merci de m’accorder de ton temps. Pour commencer, pourrais-tu nous dire quelques mots sur toi ?

Je m’appelle Corinne, j’ai 46 ans, je suis mariée à Bruno, nous avons une fille, Amélie, et nous habitons dans le Béarn, près de Pau. Le crochet est ma passion, à côté de mon métier d’assistante sociale.

2- Quand, et comment, es-tu tombée dans le crochet ?

J’ai toujours vu ma mère faire divers projets en crochet, tricot, canvas, point de croix, alors je suis tombée dedans toute petite. J’ai toujours eu un ouvrage sous la main, déjà adolescente. Je faisais des petites choses simples à offrir, comme une écharpe au point mousse, et ma mère me crochetait des fleurs que je brodais dessus. Et puis, il y a 6 ans, ma mère m’a montré les points de base, comment réaliser moi-même ces fleurs, et quelques modèles simples. J’ai cherché des vidéos sur Internet pour en trouver de nouveaux, et j’ai découvert les amigurumi, ces petits personnages d’origine japonaise absolument adorables. J’ai adoré, alors j’ai continué à chercher de nouveaux modèles, je suis allée dans des apéros crochet où chacune apportait son ouvrage. On partageait nos projets, on apprenait de nouvelles techniques, de nouveaux points.

3- Comment est né Tisane Crochet ?

J’offrais la plupart de mes créations, et, un jour, il y a environ 4 ans, ma soeur m’a dit que c’était dommage car je n’en avais pas de trace.

J’ai donc créée mon compte pour montrer à mes amis et ma famille mes réalisations, mais il a plu et a rapidement pris de l’ampleur. Je recevais des petits mots, des questions. Et Tisane Crochet est né comme ça.

On me demandait souvent si j’avais un tuto, on me posait des questions sur la façon de faire. Il y a deux ans de ça, j’ai mûri l’idée de proposer des cartes postales avec le modèle d’un côté et les explications de l’autre. J’en ai imprimé 10 pour commencer en me disant si j’en vends 3-4, j’offrirai les autres à mes copines crocheteuses, mais j’ai été débordée tout l’après-midi, et très agréablement surprise de l’accueil.

C’est comme cela que les cartes se sont développées. Comme j’ai toujours 1000 idées par jour, je sortais chaque mois un nouveau modèle. Le concept plaît car c’est très accessible, 3.50 €, cela évite d’acheter un livre pour simplement 2 ou 3 modèles qui nous plaisent, ce sont des petits projets faciles & rapides à crocheter, et les explications sont rédigées, ce qui est plus facile à comprendre qu’un schéma pour les novices.

Crédit photo : @tisanecrochet

4- As-tu d’autres loisirs ?

J’aime beaucoup les balades à la campagne en famille, ou entre amis. Je suis très nature, et j’ai, au fond, peu de temps libre, car j’en consacre une grande partie au crochet, qui est très addictif.

5- Où trouves-tu l’inspiration ?

Tout autour de moi dans mon quotidien, dans ce qui m’entoure. La campagne, ma fille, le personnage d’un de ses livres lorsqu’elle était plus petite. Suite à un week-end à la Dune du Pilat, où il y avait énormément de libellules, j’ai eu l’envie d’en crocheter une, et c’est ainsi qu’elle trouve sa place aujourd’hui dans mon livre.

6- Quel est ton moment préféré pour crocheter ?

J’aime bien le soir. Je m’installe pour la soirée, la tv en fond, et je fais un projet rapide, ça me permet d’en faire un nouveau chaque soir. Mais j’en fais dès que j’ai un moment, c’est une activité qui me plaît tellement que, dès que je peux, je vais tester l’aile d’un papillon, une fleur… Aujourd’hui je suis en télétravail alors ça me permet d’y consacrer mes pauses.

C’est un loisir qu’on compare à la méditation car il est très apaisant. Il permet de se poser, et de se concentrer sur son ouvrage.

7- Que fais-tu de toutes tes adorables créations ?

Je les offre dès que j’ai une occasion : une naissance, ou si ma fille a un anniversaire par exemple. Je garde celles auxquelles je suis attachée, et j’en vends certaines sur ma boutique.

8- Où achètes-tu tes fournitures ?

Au maximum dans ma ville, parce que j’aime pouvoir voir les matières, et les couleurs. Donc je vais généralement dans des magasins près de chez moi, comme Cultura, ou des enseignes de beaux-arts. Parfois, si je cherche quelque chose de spécifique, je vais taper la référence sur Google, et commander sur Internet, mais je n’ai pas de site de prédilection. L’hiver j’aime utiliser des matières plus chaudes et chaleureuses comme la laine, ou l’alpaga, et l’été, des matières plus fraîches comme le lin, ou le coton.

9- Tu viens de sortir ton premier livre « Trésors de la nature au crochet » dans lequel tu nous accompagnes dans la création de 30 projets déco & amigurumis, racontes nous comment est né cette belle aventure, et le chemin jusqu’à sa publication.

Crédit photo : @tisanecrochet

Je n’avais pas du pour projet de faire un livre, mais, l’année dernière, j’ai été contactée par les Éditions Solar qui avaient repéré mon compte Instagram. Ils m’ont exposé ce projet, avec cette thématique qui faisait écho à ce que je faisais, et ils étaient d’accord sur le délai dont j’avais besoin, ayant une activité à temps plein, ainsi que sur le fait que je souhaitais proposer des projets rapides à réaliser. Nous avons construit ensemble le planning, et le sommaire.

J’ai donné mon accord en Juillet, et j’ai commencé à travailler sur les premiers modèles autour du jardin – l’abeille, la fleur, la libellule, durant mes congés. J’envoyais les photos de mes créations à mon éditrice au fur et à mesure. J’ai vraiment été très bien accompagnée, et ce travail de création s’est fait entre Juillet et Novembre.

Ensuite, en Novembre et Décembre, j’ai travaillé avec Sophie, qui habite dans mon département et dont j’avais proposé le travail à Solar, qui a accepté. C’était sympa de faire ensemble cette partie mise en scène et photographie.

En décembre, j’ai livré mon manuscrit qui comporte 35 modèles et 4 cartes tuto détachables, dans l’esprit de celles que je propose dans ma boutique.

Crédit photo : @tisanecrochet

De Janvier en mars, ce fut le travail de toute une équipe, composée de différents métiers : graphiste, illustratrice, maquettiste, pour faire la mise en page du livre. Nous avons fait plusieurs allers-retours afin que je choisisse les couleurs, la présentation…

Enfin, il y a eu la partie rédaction des pas à pas, tout en racontant une histoire , ça m’a pris beaucoup de temps. Et j’ai terminé par la correction, qui a été la partie un petit peu fastidieuse. Le livre était prêt en Mars. Seules mes testeuses étaient au courant du projet, ça n’a pas été facile de garder le secret jusqu’au 12 Avril, date d’ouverture des pré-commandes!

Le moment de l’annonce a été particulièrement émouvant, je ne m’attendais pas à autant de messages positifs, touchants, à autant de partages. La sortie en librairie a été également un grand moment. Voir un peu de soi dans ces enseignes, après 8 mois à y consacrer tout son temps libre, toutes ses vacances, tous ses week-end… C’est une passion alors je l’ai fait par plaisir, mais qu’il plaise, c’est le bonus, la récompense. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est de voir tous les mots des filles qui le reçoivent, le feuillettent, partagent leurs créations…

10- Est-il, comme tes cartes tutos, accessible aux débutantes ?

Crédit photo : @tisanecrochet

Oui, il faut simplement savoir faire les deux points de base du crochet : la maille chaînette, et la maille serrée. On trouve facilement des tutos sur Youtube. Après, j’ai choisi de proposer les pas à pas de façon rédigée sur mes cartes, plutôt qu’en schéma, car c’est plus facile à comprendre lorsqu’on débute. Dans le livre, tous les tutos sont rédigés, mais j’ai également fait appel à Caro Tricote pour bâtir les diagrammes lorsque c’était possible afin que celles qui ont l’habitude des schémas y trouvent leur compte aussi. Une illustratrice a également illustré les étapes un petit peu plus technique, le livre proposant aussi bien des projets simples et très courts à réaliser comme un nuage plat, que des projets un peu plus longs, à réaliser en 1/2 journée, comme un amigurumi.

11- Pour finir, ma dernière question, quels conseils donnerais-tu à celles qui ont envie de se lancer ?

De commencer avec ce qu’elles ont sous la main, de recycler : des restes de laine, de coton… J’aime beaucoup proposer des petits projets courts pour cela car ils se réalisent facilement avec trois fois rien, comme une fin de pelote par exemple. Un nuage va demander peut-être 1 mètre de fil.

Ensuite, d’apprendre grâce aux vidéos que l’on trouve sur Internet, de prendre le temps d’aller fouiller. (Corinne explique aussi au début de son livre les points de base, et comment tenir son crochet)

De ne pas se décourager, car c’est comme tout lorsqu’on débute, il faut s’entraîner, défaire, refaire…il faut que ce soit surtout un plaisir, une activité de partage. Ce serait dommage de se prendre la tête sur un point. Vraiment rester sur un moment que l’on prend pour soi, profiter, et savourer la fierté d’avoir réussi son modèle une fois terminé.

Crédit photo : @tisanecrochet

Pour retrouver Corinne, c’est par ici !

Sa boutique

Son compte Instagram

Son livre

Et, la mini box Altaya, sur laquelle elle travaille avec Tournicote, et qui vous permet d’apprendre à réaliser des amigurumis en recevant chaque semaine un fascicule, et les fournitures nécessaires à la réalisation d’un personnage, et de ses accessoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici